Identification de sources acoustiques, par couplage numérique, appliquée à des pièces complexes de GMP Free Members only

  • Category Technical paper
  • Related event Congrès : Congrès SIMULATION - 18 et 19 mars 2015
  • Edition SIA
  • Date 03/18/2015
  • Author S. Forget, M. Schaeffer - Renault | N. Totaro, J-L. Guyader - Laboratoire Vibrations Acoustique
  • Language French
  • Type PDF file (958.1 Ko)
    (Downloadable immediately on receipt of online payment)
  • Number of pages 7
  • Code R-2015-02-17
  • Fee Free

L’identification des sources vibro- acoustiques sur un GMP (Groupe Moto-Propulseur) reste aujourd’hui un sujet d’actualité pour pouvoir agir sur les causes du bruit. Pour cela, les acousticiens disposent de méthodes expérimentales d’identification et peuvent utiliser des outils de simulation numérique. Le développement de la simulation, dont l’intérêt à long terme est de réduire les prototypes physiques coûteux, passe par une étape indispensable de comparaison entre les essais et les calculs. Seulement, les principales méthodes expérimentales d’identification de sources acoustiques utilisées aujourd’hui en automobile ne sont pas assez précises, notamment en termes de localisation, pour permettre une telle corrélation. C’est dans ce contexte que la méthode présentée ici, nommée M-iPTF pour inverse Patch Transfer Functions with Mixed boundary conditions, a été développée. Grâce à un couplage de données expérimentales et numériques, elle est capable de reconstruire, à partir de mesures acoustiques, le champ de vitesse normale à la surface même de pièces de géométries complexes.
Cet article présente la théorie sur laquelle s’appuie la méthode, en particulier l’application de l’identité de Green sur une cavité fictive entourant la source, sa validation numérique complète et une application expérimentale.

INGENIEURS DE L'AUTO SE DIGITALISE

 

 

La revue Ingénieurs de l’Auto est maintenant diffusée en print et on line. Une grande première pour la SIA avec ce numéro 865, disponible au format numérique.

Cette version digitale sera, à chaque numéro, réservée aux membres de la SIA abonnés.

Exceptionnellement pour ce premier numéro on line, et en lien avec la situation de confinement et de télétravail de beaucoup d’ingénieurs de notre industrie, la version digitale du numéro de Mai est accessible à tous.

 

DÉCOUVRIR LA REVUE