Conférence Membres/Partenaires : Les applications du véhicule autonome, nécessités et limites

  • 23 Octobre 2019
  • CCFA, Paris
  • Réservé aux membres et à tous les collaborateurs des entreprises partenaires

Retour sur la conférence

 

Si les aides à la conduite (ADAS) sont aujourd’hui largement déployées, la route est encore longue avant la commercialisation des systèmes de conduite autonome (AD) pour véhicules de particuliers. La différence entre ces 2 types de prestations est grande car enlever le conducteur de la boucle de conduite nécessite des modifications profondes à la fois du véhicule dans de nombreux domaines et des méthodes de développement.

 

 

Conférenciers :

Vincent ABADIE - Maître-Expert ADAS & Autonomous Driving - Groupe PSA

Luc BOURGEOIS - Expert Leader ADAS et Autonomous Driving - Groupe Renault

 

Les différents niveaux entre ADAS et AD ont été catégorisés par la SAE. Les niveaux 1 et 2 correspondent à des aides à la conduite alors que le niveau 3 marque le début de la délégation de conduite, donc d’un transfert de responsabilité vers les constructeurs.

 

A partir de ce niveau 3, où le système AD doit assurer sa fonction sans le conducteur quels que soient les évènements, tous les dispositifs de détection, d’analyse de la scène, de décision et d’action doivent disposer d’une redondance. Celle-ci permettra aussi de compenser le manque de performances des capteurs.

 

7 à 25 capteurs sont nécessaires pour le niveau 3 et encore plus pour le niveau 4. L'architecture électronique doit être repensée et avoir désormais recours à des supercalculateurs. D'autres domaines du véhicule sont également impactés par l’AD : le châssis, le groupe motopropulseur, la connectivité et même les IHM.

 

La simulation numérique est inéluctable et l’ensemble des itérations atteindra 50 à 200 pétaoctets à stocker dans des serveurs dédiés. Ces projets AD nécessitent des compétences renforcées et nouvelles en mécatronique, développements produits et en méthodes de validation et de design.

 

Les métiers classiques sont aussi bouleversés par la nécessité de travailler avec un plus grand nombre de partenaires et une plus profonde intégration.

Présentation

La mise sur le marché de fonctions d'automatisation de la conduite nécessite de développer de nouvelles solutions technologiques permettant de garantir la performance et la sécurité de fonctionnement de ces fonctions. Ceci impacte un très grand nombre de composants présents sur les véhicules, en premier lieu les capteurs, mais aussi les calculateurs, les actionneurs et les architectures électriques et électroniques qui doivent évoluer.

Ces évolutions sont sans précédent dans l'automobile, qui doit se préparer à intégrer ces nouvelles technologies. La plupart des métiers chez les constructeurs sont concernés ainsi que chez les équipementiers. Ces évolutions dépassent aussi le cadre des systèmes embarqués mais touchent aussi le débarqué et la connectivité.

L'objet de la conférence est de faire le tour de ces évolutions techniques qui seront nécessaires pour le  futur de l'automobile.

conférenciers

Vincent ABADIE  - Maître-Expert ADAS & Autonomous Driving - Groupe PSA
Luc BOURGEOIS -  Expert Leader ADAS et Autonomous Driving- Groupe Renault

DEROULEMENT DE LA SEANCE

La conférence démarrera à 18 h30 (accueil à partir de 18 h 00).

 A l'issue de celle-ci, les participants pourront échanger avec les intervenants et prolonger le débat autour d'un verre de l'amitié jusqu'à 20h30.

 Profitez de ce moment privilégié pour nouer de nouveaux contacts et vous impliquer dans la communauté des membres SIA !

Lieu & Accès

 

Comité des Constructeurs Français d'Automobiles (CCFA)

2 Rue de Presbourg - 75008 PARIS

Amphithéâtre

 

  • Picto_RER_LigneACharles de Gaulle Etoile
  • ParkingParking  Marceau à proximité