Contribution des véhicules légers et lourds à la réduction de la demande énergétique et des émissions de CO2 à horizon 2030 dans le monde Free

Afin d’apprécier les évolutions des émissions de CO2 dans le monde à horizon 2030, un modèle de projection des parcs, ventes et mix technologique des véhicules légers et poids lourds a été construit.

L’industrie automobile doit tenir compte, au cours de la prochaine décennie, de nombreux critères : l’impact environnemental, les stratégies énergétiques mondiales, (intégrant les potentiels d’énergies fossiles et de leurs alternatives), les évolutions sociétales, les nouveaux usages ainsi que les évolutions technologiques et règlementaires.

La PFA a ainsi mené, en collaboration avec le cabinet BIPE, une étude portant sur la demande en énergie des véhicules routiers, dans une vision mondiale à l’horizon 2030. Les mix énergétiques qui en résultent, ont été fondés sur des données partagées par les experts représentant l’ensemble de la filière, à savoir : l’évolution envisageable des différents sous-jacents macroéconomiques (prix du pétrole, croissance du PIB, interactions entre les économies des différentes zones….) à l’échelle mondiale, les stratégies nationales post COP21 et COP 22, les évolutions réglementaires par zone, l’évolution des comportements liés à l’automobile via notamment la pratique de nouvelles solutions de mobilité. Il a donc été possible de déterminer l’impact des différents paramètres sur les intentions d’achat et ainsi modéliser un certain nombre de scénarios à même de définir des prévisions de vente  dans chaque pays, dans chaque région et pour chaque type de motorisation. Cette étude a intégré la mobilité électrique, l’hybridation, l’hydrogène, le gaz et toute forme de motorisation alternative. La PFA a mis ces scénarios à la disposition de l’ensemble des acteurs de l’automobile afin de leur permettre de construire une stratégie adaptée.

INGENIEURS DE L'AUTO SE DIGITALISE

 

 

La revue Ingénieurs de l’Auto est maintenant diffusée en print et on line. Une grande première pour la SIA avec ce numéro 865, disponible au format numérique.

Cette version digitale sera, à chaque numéro, réservée aux membres de la SIA abonnés.

Exceptionnellement pour ce premier numéro on line, et en lien avec la situation de confinement et de télétravail de beaucoup d’ingénieurs de notre industrie, la version digitale du numéro de Mai est accessible à tous.

 

DÉCOUVRIR LA REVUE