Conférence Membres : L'évolution des marchés automobile en France, en Europe et dans le Monde en 2035 French

  • 16 Avril 2019
  • CCFA, Paris
  • Réservé aux membres

Retour sur la conférence

 

 

Une prévision de marché automobile jusqu’à 2035 est un exercice difficile et périlleux, d’autant plus que des bouleversements profonds se profilent, propres aux sources d’énergie et aux usages. Un tel outil est cependant essentiel à tous les acteurs de la filière qui doivent travailler sur des projets de moyen / long terme, afin de disposer de visibilité sur les différentes régions du monde.

 

Conférenciers :

Catherine GIRARD - Expert Leader Energy and Raw Materials - Groupe Renault

Paul-Antoine CHAFANGEON - Energy, CO2 and Powertain Project Manager  - Groupe PSA

 

Cette étude prévisionnelle, initiée en 2009 puis élargie en 2015, permet aux membres de la PFA de disposer d’une vision commune sur la modélisation des prévisions de consommation d’énergie et des émissions de CO2 à horizon quinze ans, soit 2035. Cette analyse se base sur les données de 32 pays et quatre scénarios ont été définis selon des considérations économiques et l’intensité de la pression gouvernementale.

 

Sur le marché européen, les prévisions à 2035 indiquent une montée en puissance des voitures et véhicules utilitaires légers électriques et hybrides rechargeables (essence et diesel) avec des parts respectivement de 25 % et 10 %. Les véhicules légers à essence (hybrides non-rechargeables) représenteraient encore 48 % du marché et l’alternative « bas coût » serait représentée par les moteurs à gaz naturel CNG (12 %).

 

Le contexte est tout autre en Chine : un fléchissement à partir de 2025 pourrait stopper la progression des ventes qui s’établiraient entre 31 et 36 millions d’unités en 2035 selon les scénarios, soit un volume deux fois plus élevé qu’en Europe. Les véhicules thermiques représenteraient le cœur du marché avec une part de 63 % alors que le taux de voitures et véhicules utilitaires légers électriques devrait atteindre 23 % du marché. En 2035, la Chine pourrait devenir le plus grand marché de véhicules électriques et hybrides rechargeables.

 

Au niveau mondial, la prévision indique que le moteur essence dominerait toujours le marché mondial avec une part de 69 %, dont près de la moitié ne serait pas hybridée, mais la part de propulsion électrique s’élèverait à 17 % et 21 %. Les besoins en batteries progresseraient de 500 % entre 2020 et 2035. Le marché des véhicules à pile à combustible, hautement dépendant de la possibilité de fournir de l’hydrogène à prix abordable, pourrait varier de 0,1 % à 1,8 %.

 

Les émissions de CO2 dues aux poids lourds et autres véhicules lourds augmenteraient – plus 41 % entre 2010 et 2035 dans le scénario « Green Constraint » – et les véhicules légers devront compenser cet accroissement d’émissions.

 

► Télécharger la présentation

Présentation

 

L’industrie automobile va connaître dans les prochaines années des transformations profondes, sous la pression de l’impératif environnemental, des évolutions technologiques et des changements de comportement des consommateurs.

Des enjeux Climat majeurs et structurants. À la suite des engagements de la COP21, la plupart des Etats dans le monde se mettent en trajectoire pour limiter leurs émissions de gaz à effet de serre. Les transports routiers sont à l’origine de 18% des émissions de CO2 en 2015 contre 15% en 1990. Ce secteur est donc mis à contribution au niveau Mondial mais également Territorial pour réduire ses émissions à des échéances de moyen et long terme. Les objectifs sont ambitions et les pénalités fortes.

Des leviers stratégiques. L’efficacité énergétique des véhicules a déjà été considérablement améliorée grâce à des gains sur les moteurs - thermiques et nouveaux systèmes de chaîne de traction - et grâce à des gains sur les véhicules (masse, aérodynamique, résistance au roulement). Mais parallèlement, le parc et l’usage automobile continuent de croître ! Face à une règlementation de plus en plus exigeante, l’Industrie Automobile devra donc proposer de nouveaux gains d’efficacité d’ici 2035.

Une reconfiguration profonde du panorama automobile. La filière automobile française a initié en 2015 un programme de travail pour évaluer la contribution du transport routier à la réduction de la demande énergétique et des émissions de CO2 à l’échelle mondiale, et les leviers d’action majeurs.

Nos deux intervenants apporteront des éléments d’éclairage aux questions suivantes :

  • Quelle part de l’électro mobilité dans les ventes de véhicules légers ?
  • Quelles autres sources d’énergies alternatives ?
  • Quelles conditions à leur développement ?
  • Quelles zones géographiques seront les principales contributrices ?
  • Quels impacts sur la demande énergétique et les émissions du Transport Routier ?

 

ConférencieRS

Paul-Antoine CHAFANGEON -  Prospective Produit Chaînes de Traction - Groupe PSA
Catherine GIRARD - Expert Leader Energy and Raw Materials - Groupe Renault

 

DEROULEMENT DE LA SEANCE

La conférence démarrera à 18 h30 (accueil à partir de 18 h 00).

 A l'issue de celle-ci, les participants pourront échanger avec les intervenants et prolonger le débat autour d'un verre de l'amitié jusqu'à 20h30.

 Profitez de ce moment privilégié pour nouer de nouveaux contacts et vous impliquer dans la communauté des membres SIA !

Lieu & Accès

 

Comité des Constructeurs Français d'Automobiles (CCFA)

2 Rue de Presbourg - 75008 PARIS

Amphithéâtre

 

  • Picto_RER_LigneACharles de Gaulle Etoile
  • ParkingParking  Marceau à proximité