Atelier : Capitalisation des données pour la fiabilité électronique et mécanique French

  • 30 Mai 2018
  • Suresnes
  • Réservé aux membres

Présentation

CONTEXTE ET ENJEUX

La fiabilité est souvent relayée comme une donnée d’entrée de la sûreté de fonctionnement. Or elle recouvre :

 

  • la maîtrise de la fiabilité dès la conception en intégrant les processus industriels,
  • la quantification de la fiabilité des produits par des études de vieillissement,
  • l'analyse des défaillances par une approche statistique et physique.

 

La nécessité d’être plus compétitif sur un marché de plus en plus concurrentiel et exigeant pousse les industriels à concevoir des produits de plus en plus complexes et intégrés avec un temps de développement toujours plus rapide ce qui entraîne de nouvelles problématiques :

 

  • l'utilisation de nouvelles technologies non matures dans la conversion d’énergie
  • une prise en compte des aspects multiphysiques indispensables.

La compréhension des mécanismes de défaillance et la disponibilité des données les caractérisant permettent d’assurer la fiabilité des systèmes et composants. D’où l’importance de travailler plus spécifiquement sur ce sujet et de permettre aux acteurs concernés, qu’ils soient mécaniciens ou électroniciens, d’avoir un temps et un lieu d’échanges.
C’est la raison pour laquelle le Centre Français de Fiabilité et la communauté d’expert « Qualité, Fiabilité et Normes de sécurité » de la S.I.A s’associent pour coorganiser un atelier dédié à la fiabilité électronique et mécanique.

 

 Pour concevoir des produits fiables, dans un contexte concurrentiel où les délais sont de plus en plus courts, il faut non seulement comprendre leurs mécanismes physiques de défaillance, mais aussi savoir quantifier leur fiabilité à l’aide de modèles statistiques et physiques.

Dans ce but, la capitalisation des données de retour d’expérience est indispensable. Elle soulève plusieurs questions : Quelles sont les bases de données et de connaissances disponibles ? Quels sont leurs limites et les manques ?

 

Deux approches, assez différentes, ont été mises en oeuvre pour capitaliser les données de fiabilité :

 

  • La plus connue caractérise les taux de défaillance des composants « standards » dans un environnement donné. Elle a été appliquée principalement aux composants électroniques (MIL HDBK, ...), mais aussi mécaniques (base NRPD ?)
  • Des approches plus récentes privilégient la caractérisation des mécanismes physiques de
    défaillance élémentaires, des lois d’accélération et de durée de vie associée

 

 

OBJECTIFS

Cet atelier a trois objectifs :

 

  • Présenter les principaux outils de capitalisation de données de fiabilité, pour les composants électroniques et mécaniques, disponibles actuellement
  • Identifier les besoins des industriels, et les limites des outils actuels
  • Définir les orientations que pourrait prendre un projet collaboratif pour pallier les manques.

 

A qui s'adresse cet atelier ?

Cet atelier s’adresse aux référents et experts fiabilité des industries mécaniques et électroniques (aéronautique, automobile, armement etc) concernés par cette question.


 

DEROULEMENT

L'atelier se déroulera de 9 h 00 à 16 h 30.

 

 

 

 

9:00 - 9:30

Accueil café

 

     
 

9:30 - 10:00

Tour de table, présentation des participants

 

     
  10:00 - 10:15

Les bases de données fiabilité électronique : historique et état de l'art

Franck DAVENEL - DGA

     
 
10:15 - 10:45

Préconisations pour les caractérisques statistiques de résistance en fatique, présentation des travaux de la SIA

Paul SCHIMMERLING - Renault

     
  10:45 - 11:15 Présentation des bases FIDES
Michel GIRAUDEAU et Patrick ARTON
     
  11:15 - 11:45 Présentation de la base CERFIAB
Yves OUSTEN - IMS
     
  11:45 - 12:15 Modélisation de tenue mécanique d'assemblages électroniques
Loïc THEOLLIER ou Eric WOIRGARD - IMS
     
  12:15 - 14:00

Déjeuner

 

     
  14:00 - 15:00

Tour de table.  Quels sont les besoins en données des fiabilistes ?  Les données disponibles, les sources publiques consultées, les données plus difficiles à récupérer, les manques ?

Chaque participant s'exprime.

     
  15:00 - 15:30

Reformulation et synthèse des besoins et manques

 

     
   15:30 - 16:00

Orientations à donner à un projet collaboratif pour pallier les manques

Chaque participant s'exprime, en précisant la contribution éventuelle de sa société à un tel projet.

     
  16:00 - 16:30

Synthèse des orientations

 

     
  16:30 

Fin de l'atelier

 

Lieu & Accès

Société des Ingénieurs de l'Automobile

79 RUE JEAN-JACQUES ROUSSEAU
92158 SURESNES CEDEX
FRANCE

  • Phone01 41 44 93 70
  • Fax01 41 44 93 79
  • TramwayTramway 2Suresnes Longchamp
  • BusBus 241Bus 244Rue des Bourets - Pont de Suresnes
  • SNCFVia Saint-Lazare : direction Saint-Cloud / Versailles Saint-Quentin - Arrêt Suresnes Mont-Valérien

Parkings à proximité :

Parking Zenpark Pont de Suresnes - 13 Boulevard Henri Sellier - 92150 Suresnes

Vinci Park Services - 20 Rue Etienne Dolet - 92150 Suresnes

Parking Henri IV - Place Henri IV - 92150 Suresnes
Parking Indigo Hôpital Foch - 39 Rue Merlin de Thionville, 92150 Suresnes

Hôtels à proximité