Conférence Membres : Quels matériaux pour les véhicules de demain ? French

  • 11 Decembre 2018
  • Paris
  • Réservé aux membres

Retour sur la conférence

 

 

 

Le déploiement des voitures électriques, de la conduite autonome, de l’auto partage et de la connectivité, a un impact fort sur le choix des matériaux de demain ainsi que sur les procédés de mise en forme et d’assemblage.

 

 

Conférenciers :

Virginie Huguon, Maître Expert Carrosserie – Groupe PSA

Jean-Claude Le Flour, Expert Leader Métaux et Process - Groupe Renault

 

 

La plupart des véhicules en 2020 sera constituée en majorité d’acier à bas carbone, d’acier à haute limite élastique, d’aluminium, de polymère et d’un peu de magnésium. L'industrie automobile doit alléger ses produits mais en restant dans une fourchette de prix des matériaux allant de 0,5 à 5 €/kg.

 

La sélection entre différentes solutions d’allègement suit une courbe de méthodes commençant par une conception plus efficace, puis par des optimisations. Des nouveaux grades sont ensuite recherchés pour éviter un changement de matière. Virginie Huguon : « A partir de l’étape du choix de nouveaux matériaux et procédés, les coûts commencent à grimper. »

 

La feuille de route de la caisse en blanc montre le déploiement du multi-matériau, combinant acier, aluminium et, à horizon 2025 ou 2030, peut-être du plastique renforcé de fibres de carbone.

 

La conception des véhicules électriques pousse à aller chercher d’autres matériaux pour créer ou canaliser l’induction magnétique des moteurs, pour assurer des fonctions électrochimiques ou pour isoler ou conduire le courant électrique. Jean-Claude Le Flour révèle que le cas du câblage est un bon exemple des compromis à décider : « L’aluminium est plus léger que le cuivre mais il est aussi moins bon conducteur. Il faut donc de plus grande section, ce qui augmente le poids et crée des difficultés d’encombrement. »

 

Les voitures autonomes et connectées seront plus centrées sur leurs occupants : le touché des matières devra être plus agréable, l’éclairage d’habitacle sera différent et les surfaces haptiques seront multipliées. Quant aux véhicules en autopartage, les matières dans l’habitacle devront être d’une durabilité accrue, antibactériennes et peu sensibles aux salissures.

 

Tous ces progrès ne pourront être réalisés que par un investissement important de la filière en formation dans le domaine des matériaux et leurs procédés.

 

 

Télécharger la présentation

Présentation

 

Jean Claude LE FLOUR et Virginie HUGUON ont présenté une vision des constructeurs automobile sur les évolutions attendues dans le véhicule de demain et sur la place des matériaux dans ces changements.

Une voiture à faible empreinte environnementale, un véhicule autonome, un véhicule partagé…. Autant de situations différentes qui font émerger des tendances nouvelles sur les matériaux et les conceptions de la carrosserie, des châssis et des moteurs.

Les polymères, les matériaux métalliques, les procédés de mise en forme et d’assemblage doivent s’adapter et se réinventer pour accompagner cette révolution et rester dans la course de la compétitivité automobile !

ConférencieRS

Virginie HUGUON – Maître Expert Carrosserie - Groupe PSA
Jean-Claude LE FLOUR -   Expert Leader Métaux et Process - Groupe Renault

 

DEROULEMENT DE LA SEANCE

La conférence a démarré à 18 h30 (accueil à partir de 18 h 00).

 A l'issue de celle-ci, les participants ont pu échanger avec les intervenants et prolonger le débat autour d'un verre de l'amitié jusqu'à 20h30.

Lieu & Accès

 

Comité des Constructeurs Français d'Automobiles (CCFA)

2 Rue de Presbourg - 75008 PARIS

Amphithéâtre

 

  • Picto_RER_LigneACharles de Gaulle Etoile
  • ParkingParking  Marceau à proximité