La simulation, enjeu majeur de la conception à la validation

>

 

La simulation permet aujourd’hui de concevoir quasiment tout d’une voiture au point de réduire drastiquement le nombre d’essais. Son développement est sans fin, passant par toutes les échelles dimensionnelles ou devenant un outil essentiel au développement des véhicules autonomes.

Conférenciers :

Laurent DI VALENTIN -  Maître-Expert Simulation numérique – Groupe PSA
Eric LANDEL- Expert Leader en Modélisation et Simulation Numérique – Groupe Renault

La simulation intervient sur l’ensemble de la vie d’un projet. L’étape majeure de la conception détaillée restitue des images avec un réalisme impressionnant au point de remplacer des maquettes pour les études de style ou de rendre possible l’analyse d’une qualité perçue.

La simulation 3D permet d’étudier des phénomènes physiques sur base de géométries : modèles vibratoires, aérodynamiques, thermiques, électriques/électroniques, de combustion ou de fabrication (emboutissage, forgeage, usinage, fonderie), etc. Ces modèles sont en amélioration constante car l’un des objectifs est de réduire encore le nombre d'essais.

Les grands enjeux de la filière 3D sont au nombre de trois : les centres de R&D mondiaux doivent travailler ensemble, les processus de fabrication des modèles nécessitent de récupérer les bonnes données et un bon niveau de prédictivité demande une expertise forte.

Au lancement d’un projet, il est nécessaire de trouver les bonnes échelles, entre rapidité de calcul et précision du résultat, un projet demandant en moyenne 30 000 simulations et 10 millions d’heures CPU. Le processus de simulation doit également pouvoir intégrer des optimisations sur l’ensemble de son déploiement.

La complexité s’accroit avec le renforcement des calculateurs ou les besoins de développement des véhicules autonomes. En outre, la simulation doit être capable à la fois de descendre à de très petites échelles et d’aller vers les plus grandes telles qu’un environnement statique ou dynamique.

La simulation permet aujourd’hui de concevoir quasiment tout d’une voiture au point de réduire drastiquement le nombre d’essais. Son développement est sans fin, passant par toutes les échelles dimensionnelles ou devenant un outil essentiel au développement des véhicules autonomes.