Le Manufacturing 4.0 : un levier d'efficience ? Retour sur la conférence

Interview des conférenciers

La continuité numérique permet que la conception sur ordinateur d’une pièce ou d’un composant se poursuive jusqu’aux moyens de sa fabrication et la conception digitale permet désormais de concevoir la structure et l’organisation des usines. Le Manufacturing 4.0 va élever le niveau d’efficience des sites du Groupe PSA et du Groupe Renault qui gagneront en compétitivité.

Conférenciers :

Eric MARCHIOL -  ‎Digital Officer Industry 4.0 - ‎Groupe Renault
Benoît TORRES - Directeur de l’Ingénierie en charge de la conception et de l’industrialisation mécanique - Groupe PSA

Eric Marchiol a commencé la conférence en présentant 4 nouvelles grandes ruptures supplémentaires qui vont apporter un maximum de gains à l’outil de production : le pilotage en temps réel de la chaîne d'approvisionnement, la traçabilité complète, la Maintenance 4.0 et la connectivité des employés. Le déploiement du Wifi sur 500 hectares dans un site de production est une nécessité et va permettre par exemple d’effectuer une maintenance prédictive et conditionnelle, ou de suivre tous les bacs plastiques.

Dans un autre domaine, l’application APW (Alliance Production Way) fait économiser 80 minutes par jour à chaque chef d’équipe d’un site de production en simplifiant et en améliorant l’efficacité du travail. Le digital doit aussi apporter des simplifications dans la vie personnelle des opérateurs, comme par exemple la possibilité de récupérer très rapidement une attestation scolaire. Le programme GO GENBA DIGITAL accompagne la transformation digitale, par exemple les managers de production et de conception sont conviés à visiter des usines de taille similaire à celles de Renault mais dans des domaines différents tels que l’informatique.

Benoît Torres, du Groupe PSA, indique quant à lui que le Manufacturing Engineering 4.0 va permettre de répondre au challenge dû à un monde qui change très vite. Afin d’assurer sa pérennité et sa performance, une entreprise a besoin de flexibilité au produit et à ses volumes de production. L’emploi de robots collaboratifs est l’une des solutions car ils sont capables de travailler à côté d’un opérateur pour faire des opérations complexes ou pour exécuter à sa place des opérations pénibles. Ces outils flexibles concourront à diviser par 4 la surface nécessaire à la fabrication.

Un autre espace de progrès est la préparation des kits où les risques d’erreur sont encore élevés aujourd’hui.

Le Manufacturing Engineering 4.0 est une démarche importante car elle est source de compétitivité, un élément fondamental pour contribuer à assurer la pérennité des entreprises et des emplois. Il demande une implication et un engagement forts car il faut transformer des métiers traditionnels conservateurs, être toujours à l’affût et curieux, mais être également sélectif pour limiter les dispersions.

 

Retrouvez un compte-rendu détaillé de cette conférence  dans le numéro 854 de la revue Ingénieurs de l'Auto !

 

Je m'abonne